Le Maconnais |Retour| |Régions viticoles| |Sommaire|  
LE BEAUJOLAIS

Le vignoble du Beaujolais, le plus méridional et le plus vaste de Bourgogne, délimité à l'est par les monts et à l'ouest par le cours de la Saône, ne connaît au nord aucune frontière nettement tracée, aucune rupture. Il est la suite logique et naturelle de la grand-route du vin qui traverse l'est de la France.

 

Beaujolais et Beaujolais Supérieur

Le Beaujolais rouge
est l'un des vins d'appellation les plus consommés à travers la France. Le Beaujolais blanc est un vin agréable et gouleyant à l'instar des Mâcon, mais que la création de l'appellation Saint-Véran a quelque peu plongé aux oubliettes. Le Beaujolais rosé est plaisant et fruité, il est peu produit. C'est le repli du vigneron dans les mauvaises années.

Production moyenne : 620 000 hl pour les rouge et 8 000 hl pour les blancs.

Temps de garde : à boire en primeur ou dans l'année de production.

Beaujolais-Village

Les Beaujolais-Village
sont des Beaujolais supérieurs provenant d'une aire de production sélectionnée et limitée à certaines communes. Plus complets et plus charpentés, les Beaujolais-Village, s'ils peuvent se boire jeunes et même nouveaux, acceptent de vieillir 2 à 3 ans en bouteille. Leur caractère de Beaujolais s'affirme alors en même temps que le vin s'étoffe.

Production moyenne : 340 000 hl pour les rouge et 3 000 hl pour les blancs.

 
 
LES 10 CRUS, SEIGNEURS DU BEAUJOLAIS
 
  SAINT-AMOUR

Sur la commune de Saint-Amour-Bellevue, un nom charmant pour un vin charmeur, plein de fruits, de souplesse et d'équilibre qui demande à être bu jeune et au plus tard 2 à 3 ans après sa récolte.

Production moyenne : 17 000 hl
 
 

JULIENAS

Ici, on aime tellement le vin que la rivière locale se nomme "La Mauvaise" et que le caveau de dégustation a été installé dans une église désaffectée! C'est un vin solide, ferme, charnu, corsé et fruité, le Juliénas commence à s'exprimer au bout de 2 ans et n'atteint sa pleine maturité qu'après 5 années de vieillissement.

Principaux climats :
Les Capitants - les Mouilles - les Cheres - en Bessay

Production moyenne : 34 000 hl

 
  CHENAS

C'est sans doute le cru le moins connu des grands Beaujolais. C'est pourtant un vin de caractère, un peu dur au dépard, mais qu'une garde de 3 à 6 ans assouplit et rend velouté et fleuri.

Production moyenne : 15 000 hl
 
  FLEURIE

On a coutume de dire que si le Moulin-à-Vent est le roi du Beaujolais, le Fleurie en est la reine. Robe grâcieuse, parfum séduisant, saveur élégante, tout en ce cru délicat évoque la grâce et la féminité. Demande à être dégusté dans les deux premières années de sa jeunesse.

Principaux climats :
Lla Chapelle des Bois - les Viviers - la Roilette - les Garands - les Moriers - les Quatre Vents - le Point du Jour - Poncie

Production moyenne : 45 000 hl
 
 

MOULIN-A-VENT

Ce cru merveilleux, le plus prisé et aussi le plus cher de tous les Beaujolais voit le jour sur les communes de Romanèche-Thorins et de Chénas. Viril et ample comme un Bourgogne, puissant en bouquet, généreux et délicat, un Moulin-à-Vent peut atteindre un âge avancé sans rien perdre de ses vertus (de 5 à 10 ans et parfois davantage).

Climats principaux :
Les Thorins - le Moulin à Vent - les Carquelins - Maison neuve - les Caves - les Verillats - la Rochelle.

Production moyenne : 34 000 hl

 
 

CHIROUBLES

C'est le Beaujolais type, charmeur, fruité, fin, souple, un peu espiègle. Avec son parfum de violette, sa légèreté et sa sensualité à fleur de vin, il est le plus estimé des Français qui le boivent et ne le laisse guère s'expatrié.

Principaux climats :
Belle air - le Moulin - Grille midi - les Prés.

Production moyenne : 20 000 hl

 
 

MORGON

Le deuxième cru en importance après le Brouilly est localisé sur une seule commune.Beaujolais de bonne garde, à l'arôme de cerises sauvages, à la robe sombre et quelque peu sévère.

Principaux climats :
Charmes - le Py - Douby - les Gaudets - les Grands Cras

Production moyenne : 64 000 hl

 
 

BROUILLY

C'est le cru le plus étendu du Beaujolais.Les vins de Brouilly sont charnus, fruités et pleins de sève dans leur jeunesse.Passé 2 ou 3 ans, ces vins chantants perdent un peu de leur voix.

Production moyenne : 73 000 hl

 
 

COTE DE BROUILLY

Le deuxième cru en importance après le Brouilly est localisé sur une seule commune.Beaujolais de bonne garde, à l'arôme de cerises sauvages, à la robe sombre et quelque peu sévère.

Principaux climats :
Chateau Thivin - les Buissières - le Pave - les Pierreux - Garranche - la Chaise - l'Ecluse - Godefroid - l'Ironde - Maison Neuves

Production moyenne : 18 000 hl

 
 

REGNIE

C'est le plus jeune des crus du Beaujolais, officiellement reconnu depuis 1988. Vin floral, aux arômes de groseille,de cassis et de framboise, un rien tannique dans sa jeunesse, il mérite d'être conservé 3 ou 4 ans.

Production moyenne : 30 000 hl

 
 
Le Maconnais |Retour| |Régions viticoles| |Sommaire|