l'hygiene de l'embouteillage | Retour| | Sommaire | les procédures à l'embouteillage
LA MISE EN BOUTEILLE
L'HYGIENE DE L'EMBOUTEILLAGE - LES ETAPES ET LES REGLES




Le but recherché par l'application d'une hygiène stricte à l'embouteillage, c'est d'obtenir le " pauvre en germe ", c'est-à­ dire la population miicrobienne la plus réduite.

LES ETAPES:

Les étapes permenant d'accéder à ce résultat sont:

1. le choix des méthodes de nettoyage à adopter en fonction des locaux, du matériel, des objectifs.

2. la réalisation des modifications, l'acquisition des équipements nécessaires.

3. le choix de spécialités chimiques adaptées.

4. la rédaction des procédures explicitant les fréquences des opérations.

5. l'aménagement des horaires de fonctionnement permettant d'appJiquer les procédures.

6. la formation du personnel opérant.

7. la définition et la mise en place de contrôles microbiologiques et la définition des fréquences.


LES REGLES:

Les règles à suivre peuvent se résumer en deux idées:

"à l'embouteillage, ne nettoyer que du matériel d'aspect propre"
"à l'embouteillage, c'est tous les jours vendredi »

Ce qui signifie:
- que toute opération de " nettoyage­rénovation» est nécessaire seulement si les interventions quotidiennes ont été négligées.
- que la « corvée» du vendredi n'a plus sa raison d'être à l'heure des certifications.

Parmi les étapes listées précédemment, nous limiterons nos propos au choix des méthodes de nettoyage adaptées et au choix des spécialités chimiques utilisables à travers quelques procédures adaptées à ces choix.


LES METHODES:

Nettoyage en circuit

Ce procédé consiste à faire circuler à l'aide d'une pompe, les solutions nettoyantes ou désinfectantes dans l'ensemble « filtre - tuyauterie - remplisseuse » qui compose une ligne d'emhouteillage.
Il améliore considérablement la détergence surtout si les solutions peuvent être envoyées à contre-courant. Cette grande efficacité détergente permet de raccourcir considérablement les durées de contact avec les produits nettoyants ou désinfectants. Mais aujourd'hui, bien peu d'installations permettent d'appliquer ce procédé sur la totalité du matériel.

Nettoyage par trempage

Après le prélavage à l'eau froide indispensable en fin de journée, l'ensemble « filtre, tuyauterie, remplisseuse » est rempli d'une solution nettoyante ou désinfectante. Le temps de contact peut être de plusieurs heures.
Ce procédé est aujourd'hui le plus répandu. La solution de nenoyage ou de désinfection peut être préparée en automatique à l'aide de doseurs proportionnels (centrale HYGIATEC - DOSMATIC PLUS de DIVERSEY).

Si la conception de l'instalation permet de mettre en contact la totalité des parties internes de l'installation avec les solutions, ce procédé donne entière satisfaction.

Nettoyage par pulvérisation

Ce procédé concerne l'extérieur des machines: rinceuses, convoyeurs, soutireuses, boucheuses, etc.

Une solution détergente-désinfectante est préparée en continu à l'aide d'un doseur comme précédemment puis pulvérisée sur l'ensemble des matériels qui composent la ligne d'embouteillage ainsi que sur les sols, les supports de convoyeurs. etc.
Ce procédé permet, s'il est appliqué deux fois par jour, de maintenir à leur niveau d'hygiène optimum, non seulement les matériels d'embouteillage, mais également les locaux et les sols, ce qui est déterminant pour abaisser le taux de contamination.

Nettoyage à la mousse

Comme le précédent, ce procédé concerne l'extérieur des machines et l'environnement de la ligne.
Très utilisé aujourd'hui sur des installations de conception récente, il offre les mêmes avantages que la pulvérisation avec en plus une visualisation parfaite des opérations.
- une diminution des quantités de produit employé.
- une augmentation considérable des temps de contact et donc de l'efficacité désinfectante.

Appliquée au nettoyage quotidien des sols, la mousse permet par sa rémanence d' abaisser considérablement le taux de contamination du local d'embouteillage. Il est à noter toutefois que ce procédé étant moins précis dans son application que la pulvérisation des solutions en phase liquide, il nécessite une organisation du travail et un agencement des locaux adaptés.

l'hygiene de l'embouteillage | Retour| | Sommaire | les procédures à l'embouteillage