Sauternes |Retour| |Régions viticoles| |Sommaire| le Libournais
L'ENTRE-DEUX-MERS
Entre ces deux"mers" que sont la Garonne et la Dordogne, et jusqu'au confins du département, s'allonge le royaume des"blancs". Hormis en Premières-Côtes-de-Bordeaux où l'on produit de bons vins rouges, l'Entre-Deux-Mers est presque totalament voué à l'élaboration des vins blancs.
 
  SAVEURS ET BOUQUETS DE L'ENTRE-DEUX-MERS

Il ne faut pas ooublier de distinguer "l'Entre-Deux-Mers géographique" de "l'Entre-Deux-Mers appellation". En effet, cette dernière, parfois assortie dela mention valorisante "Haut-Benauge", désigne toujours des vins blancs secs, alors que "l'Entre-Deux-Mers géographique" rasemble sur son aire de production des appellations très diversifiées.
    ENTRE-DEUX-MERS et HAUT BENAUGE

Vins blancs secs, de robe allant du blanc-vert au jaune vif, selon les années et les producteurs.
Frais, aromatiques, vifs et parfois un peu acides, ce sont des vins qui accompagnent plaisamment les fruits de la mers.

Production moyenne : 200 000 hl (blancs secs)
    GRAVES-DE-VAYRES

A ne pas confonre avec les vins de Graves, en dépit de certaines analogies, telle que la nature graveleuse des terrains et le fait qu'on produit en ces petites régions des blancs, secs et moelleux ainsi que des vins rouges. Ces derniers, en progression, sont généralement d'une couleur rouge léger, d'un nez assez fin et d'un goût délicat avec, en certains crus, des notes de fruits rouges, de vieux bois ou même de cuir.

Production moyenne : 9 000 hl rouges
Production moyenne : 12 000 hl blancs
    PREMIERES-CÔTES-DE-BORDEAUX

Dans cette belle région qui s'étire pendant plus de 50 Km sur la rive droite de la Garonne, on produit deux fois plus de vins rouges, puissants et corsés, de belle robe pourpre, que de vins blancs moelleux plutôt capiteux et qui développent souvent des arômes fleuris quelque peu exotiques.

Production moyenne : 70 000 hl rouges
Production moyenne : 25 000 hl (blancs moelleux)
    CADILLAC

Vins liquoreux des Côtes-de-Bordeaux, ils sont parfois un soupçon trop doux. Mais le plus généralement, ce sont des vins au nez discret, à l'arôme paillé et d'un bon équilibre.

Production moyenne : 2 500 hl (blancs liquoreux)
    LOUPIAC

Vins blancs liquoreux, gras, ronds, assez vif néanmoins qui exhaltent de délicieuses senteurs mielleuses. De robe jaune dorée, les Loupiac s'affirment souvent plus moelleux que vraiment liquoreux dans le nord de la commune.

Production moyenne : 10 500 hl (blancs liquoreux)
    SAINTE-CROIX-DU-MONT

Victime d'un ostracisme ridicule, les Sainte-Croix-du-Mont jouissent d'une moindre réputation que les Sauternes ou les Barsac sous prétexte qu'ils sont élevés sur l'autre rive de la Garonne. Ils sont pourtant très prochent de leur voisin d'en face et n'auraient guère, au yeux de quelques snobs, que le défaut d'être moins chers !

Production moyenne : 13 000 hl (blancs liquoreux)
    CÔTES-DE-BORDEAUX-SAINT-MACAIRE et SAINTE-FOY-BORDEAUX

Jadis vouées aux vins blancs et surtout aux vins liquoreux, ces deux régions, prolongement des Premières-Côtes pour ce qui est de Saint-Macaire et de l'Entre-Deux-Mers en ce qui concerne Sainte-Foy, se tournent de plus en plus vers la production de vins rouges.Ils sont commercialisés sous l'appellation générique "Bordeaux".

Production moyenne Côtes de Bordeaux st Macaire : 5 000 hl (blancs)
Production moyenne Ste Foy-Bordeaux : 5 500 hl (rouges)
Production moyenne Ste Foy-Bordeaux : 8 000 hl (blancs)

Sauternes |Retour| |Régions viticoles| |Sommaire| le Libournais