Entre deux mers |Retour| |Régions viticoles| |Sommaire| le Blayais
LE LIBOURNAIS
Niché dans un triangle compris entre les deux Dordogne, le département puis la rivière, avec son afluent l'Isle sur le troisième côté, le Libournais viticole s'affirme, à l'instar du Médoc comme un fief inébranlable des "rouges". C'est également le terroir le plus beau de la région.
 
 

L ISTE OFFICIELLE DES 74 GRANDS CRUS CLASSES DE SAINT-EMILION

Les Crus de Saint-Emilion ont été classés en 1954 en Premiers Grands Crus A, Premiers Grands Crus B et Grands Crus.
Ce classement est révisé tous les 10 ans

   
2 PREMIERS GRANDS CRUS A

Château AUSONE
Château CHEVAL BLANC
   


9
PREMIERS GRANDS CRUS B

Château BEAUSEJOUR-DUFFAU-LAGAROSSE)
Château BELAIR
Château CANON
Château CLOS-FOURTET
Château FIGEAC




Château LA GAFFELIERE
Château PAVIE
Château TROTTEVIEILLE
Château MAGDELAINE

    63 GRANDS CRUS

Le nombre de ces Grands Crus (63 témoigne d'un classement trop souple, d'autant qu'en Saint-Emilion, il suffit pour obtenir son appellation Grand Cru Classé qu'un simple Grand Cru titre au moins 11,5° avant chaptalisation, ce qui est souvent le cas et difficilement contrôlable.
Il y a néanmoins un effort de sélection puisqu'en 1988, il existait 70 Grands Crus.
Si parmi ces Grands Crus Classés certains sont tout à fait remarquables, d'autres ne méritent pas de figurer aux côtés des Crus classés de Mécoc ou de Graves.
  SAINT-EMILION

Il s'agit de l'une des plus anciennes appellations du Bordelais et de la plus vaste de toute la France, avec ses 1000 châteaux répartis sur 5000 ha de vignes.
    PREMIERS GRANDS CRUS CLASSES A de SAINT-EMILLION

C'est l'élite de Saint-Emilion et les deux châteaux de cette catégorie sont d'une valeur égale à ceux classé Premiers Cru de Médoc en 1855.Ils entrent incontestablement dans le club des 20 meilleurs vins rouges du monde

Production moyenne château Aussone : 270 hl
Production moyenne château Cheval-Blanc : 900 hl
    PREMIERS GRANDS CRUS CLASSES B de SAINT-EMILLION

Ce sont des vins pleins, bouquetés et de très bonne garde.

Production moyenne : 6 500 hl
    CÔTES-DE-CASTILLON et CÔTES -DE-FRANCS

Vins rouges légers, peu acides, au nez fins, avec des arômes de fruits rouges et dont la saveur emplit agréablement le palais.
Les Côtes-de-Francs sont généralement un peu plus puissants, ronds et tanniques que les Côtes-de-Castillon.
Il existe en Côtes-de-Francs une infime production de vins blancs

Production moyenne : 110 000 hl côtes de Castillon
Production moyenne : 10 000 hl Côtes de Francs
    POMEROL

Un terroir qui honore le vin rouge puisqu'il renferme le cru que bien des spécialistes à travers le monde considèrent comme le plus grand et qui, en tout état de cause, est assurément le plus cher. lI sagit du Château Pétrus
Mais les autres Pomerol méritent également qu'on s'y attarde et qu'on les savoure.
Outre la commune même de Pomerol, le vignoble s'étend aussi sur deux autres communes ayant droit à une appellation. IL s'agit de LALANDE-DE-POMERL et NEAC.
Vins puissants, chaleureux, souples et corsés en même temps, magnifiquement bouquetés et d'une saveur profonde de terroir évoquant le musc et le champignon sauvage.

Production moyenne : 35 000 hl Pomerol
Production moyenne : 50 000 hl Lalande-de-Pomerol + Neac



Un non classé qui vaut tous les classements : CHÂTEAU-PETRUS


Domaine de 10,5 ha, planté pour 10 ha en Merlot et 0,5 ha en Cabernet-Franc. La vendange y est menéé avec prapidité et la fermentation, très longue au contraire, est faite de 30% de raisins non égrappés, ce qui ajoute de la robustesse au vin.
Pour la couleur et la puissance, le Pétrus est indéniablement le premier des Bordeaux rouges. C'est un vin généreux, ditingué, très fin mais corsé, bouqueté et subtil, il possède un parfum assez prononcé de truffe.

Production moyenne : 350 hl
    FRONSAC

Situé de l'autre côté de l'Isle, en face de Pomerol, ce terroir est constitué de deux vignobles producteurs de très intéressant vins rouge : FRONSAC (proprement dit) et CANON-FRONSAC
Vins de belles couleurs rubis, souvent virils, parfois presque rocailleux, toujours charnus, solides, et taniques.


Production moyenne : 35 000 hl Fronsac
Production moyenne : 15 000 hl Canon-Fronsac
 
Entre deux mers |Retour| |Régions viticoles| |Sommaire| le Blayais