|Retour| |Régions viticoles| |Sommaire| les vins de Corse
LES VINS DE PROVENCE

Célèbre pour ses rosés, la Provence tournée vers la culture de la vigne depuis ses origines, a pu se construire une réputation de qualité. Les Phocéens, débarqués à Marseille vers 600 av. J.C., ne se sont pas étonnés d'y voir de la vigne, comme chez eux, et on participé à sa diffusion. Plus tard, les Romains puis les moines et les nobles, et jusqu'au roi-vigneron René d'Anjou, comte de Provence les ont imités.

   

PALETTE


Par sa taille Palette est l'une des plus petites appellations de France. Ouvert sur la vallée de l'arc, l'AOC Palette est situé sur trois communes : Aix en Provence, Meyreuil et le Tholonet. Les vins rouges sont assez tanniques, aux arômes de violette et de résine de pin. Les rosés vifs de teinte, dégagent des senteurs fruitées comme de la pomme verte, de la banane ou de la mandarine. Les blancs, eux, se contentent de fleurer le tilleul.

Production moyenne : Rouges 600 hl - Blancs 300 hl

Temps de garde : Rouges 10 ans et plus - Rosés et Blancs 5 à 10 ans et parfois plus.





Château Simone


 

BANDOL


Un ensoleillement parfait, une pluviométrie très mesurée, un terroir d'exception : cela explique que les vins de Bandol soient renommés depuis près de mille ans ! A l'abri des montagnes boisées de la Sainte-Baume, le vignoble de Bandol s'étend sur huit communes qui bénéficient de 3 000 heures de soleil par an. Le mourvèdre, noble cépage permettait jadis aux vins de se bonifier en voguant vers les îles, est le premier artisan du vieillissement du Bandol et n'est jamais meilleur que lorsqu'il " voit la mer ".

Les vins blancs, de robe jaune paille clair, ne représentent que 5% environ de la production. Ils sont délicieusement fruités et fleuris.

Les rosés, très pâles de teinte, ne le sont pas de saveur, bien au contraire.






Domaine de Frégate
 




Mais ce sont les rouges qui tiennent le haut du pavé. Grenat foncé, ils sont tanniques et quelques peu rudes dans leur jeunesse, mais ne demandent qu'à vieillir pour développer un bouquet subtil de fruits rouges, légèrement poivré, réglissé et vanillé.

Production moyenne : Rouges 40 000 hl - Blancs 2 000 hl

Temps de garde : Rouges 10 ans et parfois plus - Rosés et blancs à boire jeunes
 


BELLET

Entièrement située sur la commune de nice,à une demi-heure de la promenade des Anglais,l'appellation Bellet étend ses vignes dans un paysage de collines autour du village de Saint-Roman-de-Bellet. C'est le vin de Nice que peu d'initiés connaissent en dehors du comté. Il est vrai que les vins de Bellet ne quittent guère leur terroir et se négocient (à bon prix) essentiellement sur place.

Le château de Crémat : Le château fut bâti, il y a plus d'un siècle, sur les vestiges d'une garnison romaine. Ses caves creusées par les romains, constituées essentiellement par deux grandes galeries voûtées de 50 mètres chacune et dont la profondeur varie entre 4 et 10 mètres, sont sans conteste les plus belles de la région.

Les blancs, de robe légère, sont frais, nerveux, mais d'une étonnante souplesse. Parfum d'amande et de mandarine.

Les rosés , de robe intense, se révèlent très fruités,souples et très plaisants.


  Les rouges se rapprochent un peu du Bandol, avec un petit rien de supérieur dû peu-être aux cépage Braquet et Fuella (la Folle noire), typique du cru qui confèrent aux vins qui en sont issus beaucoup de richesse alliée à une grande légèreté, mais aussi une saveur inoubliable.

Production moyenne : 1 000 hl

Temps de garde : Rouges 10 ans - Rosés et Blancs à boire jeunes.
 

COTEAUX VAROIS

Entre les massifs de la Sainte-Beaume et des Bessillons, les Coteaux Varois sont nés. L'appellation s'étend sur 28 communes réparties autour de Brignoles, couvre une superficie classée de 2 000 hectares. Sa production atteind les 8,5 millions de bouteilles commercialisées majoritairement dans la région et le reste de la France.

Cette très jeune appellation, le décret est en date du 26 mars 1993, produit des vins frais et légers.

Production moyenne : 70 000 hl

Temps de garde : à boire jeunes.

  COTEAUX D'AIX

Sur un vaste territoire qui comporte 3 500 hectares, l'AOC Coteaux d'Aix-en-Provence s'étends entre le littoral méditerranéen et la vallée de la Durance, de la commune varoise de Rians juusqu'au massif des Alpilles, près d'Arles.

Les vins rosés sont légers, fruités et agréables. Ils doivent être bus jeunes avec des plats provençaux.

Les vins rouges sont équilibrés, quelquefois rustiques. Jeunes et fruités, avec des tanins souples, ils peuvent accompagner viandes grillées et gratins. Ils atteignent leur plénitude après 2 ou 3 ans.

Production moyenne : 150 000 hl
  BAUX DE PROVENCE

Au sud d'Avignon, l'appellation "Baux de Provence" regroupe huit communes partagées en deux secteurs autour du massif des Alpilles : l'un sur le versant Nord (Saint -Etienne-du-Grés, Saint-Remy-de-Provence, Eygalières) et l'autre sur le vesant Sud (les Beaux-de-Provence, Fontvieille, Maussanne, Mouriès, le Paradou). Au sein de l'AOC coteaux-d'Aix-en-Provence, ce secteur se distingue par une nuance climatique qui en fait une zone précoce, chaude et plus arrosée. C'est le paradis de l'olivier.

Les vins rouges sont puissants, solides mais élégants, chaleureux et bien équilibrés, avec une finale souvent longue et harmonieuse après plusieurs années d'élevage.

Les vins rosés sont fins, vifs et élégants, ils sont assez fermes en bouche et plutôt typés
fruits rouges.


Production moyenne : 13 000 hl avec une identité très marquée en rouge qui constirue près de 70 % du volume global de l'appellation.


 

CASSIS

C'est à Cassis qu'une des plus hautes falaises de France, le cap Canaille, tombe dans la mer. Une baie, des calanques profondes ainsi qu'un ensemble de collines hérissées de barres rocheuse et flanquées de restanques sur des pentes accidentées, c'est là que la vigne enfouit ses racines au plus profond des calcaires. la vigne trouve ici une température clémente, sans variation brutales et 3 000 heures d'ensoleillement annuel.

Reconnue par décret en mai 1936, l'AOC Cassis est l'une des trois plus anciennes de France.

Ces vins blancs ne doivent pas être bus à une température inférieure à 8-10°C Harmonieux en bouche, les blancs de Cassis confirment presque toujours leurs sensations olfactives initiales : des arômes floraux, tilleul et narcisse le plus souvent. Tendres et persistants, ils expriment une fraîcheur étonnante avec un certain moelleux.

Les rosés sont souples, fins en bouche. Ils ont une bonne persistance et se boivent plutôt jeunes.

 


Les rouges sont assez corsés, charpentés et généreux.

Production moyenne : 6 000 hl

Temps de garde : à boire très jeunes.



  COTES DE PROVENCE

La production de Côtes de Provence est définie sur un terroir de 18 000 ha touchant 83 communes des trois départements : Var, Bouches du Rhône et Alpes Maritimes. L'appellation représente la plus importante production de la région. En moyenne, plus de 80% des volumes.

La dominante climatique est un peu partout la même : ensoleillement et pluviométrie modérée, mais les nuances sont importantes.

L'étendue même de cette aire de production implique qu'il n'y ait pas UN Côte de Provence mais DES Côtes de provence.

Les rosés sont très variés, de robe, d'arômes et de saveur. Ils séduisent tout au long d'un repas.

  Les rouges, moins connus et parfois même méconnus se montrent parfois légers, frais et conviennent bien alors aux viandes grillées ; parfois, ils sont au contraire puissants, chaleureux, très bouquetés et escorterons à merveille un plat en sauce.
  La géologie et le climat permettent de distinguer plusieur partie dans les vignobles des Côtes de Provence.
 

La bordure maritime du massif des Maures :

Constituée de terrains très anciens, depuis Fréjus jusqu'à Saint-Tropez puis Hyères, la vigne reçois, parfois très directement, l'influence de la mer.

 

La vallée intérieur :

Au nord du massif des Maures, des abords de Hyères jusqu'à Vidauban, le vignoble, installé dans cette vallée relativement étroite, comme sur les coteaux, fournit près de la moitié du Côte de Provence

 

Les Hautes Côtes, collines du haut pays :

C'est un paysage de collines et de vallons, fait de sols que les oxydes de fer colorent souvent d'un rouge profond et parfois recouvert de cailloux blancs. L'hiver y est rude, l'été est en revanche très chaud.

 

Le bassin du Beausset

Largement ouvert aux brises marines, le bassin du Beausset est constitué de terrains calcaires, marnes et grés. Un cirque de collines abrite la vigne de la violence des vents. Les falaises blanches retiennent lumière et chaleur, et la mer apporte au vignoble une douceur appréciable.

 

La zone du massif de Sainte Victoire

Encadré par les Monts-Auréliens au sud et la Sainte-Victoire au nord, abrité de l'air marin, le vignoble s'exprime ici sous un climat aux nuances légèrement continentales. Le mistral le met parfois à rude épreuve.

 
  |Retour| |Régions viticoles| |Sommaire| les vins de Corse